top of page
  • Cattitudes

A quel âge puis-je adopter mon futur chaton?


https://www.cattitudes.ch/post/a-quel-%C3%A2ge-dois-je-adopter-mon-futur-chaton
A quel âge puis-je adopter mon futur chaton?

Comme tous les bébés animaux du règne animal, les chatons sont krô mignons !!!

On a envie de les avoir le plus vite possible, et bien que la loi française autorise les adoptions à l’âge de 2 mois, c’est une erreur à ne pas reproduire, car en fait, à cet âge, le chaton n’est pas vraiment sevré…


En effet, le sevrage d'un chaton ne se limite pas à l'aspect alimentaire.

Théoriquement, vers 4 semaines, le chaton commence peu à peu à délaisser les tétines de sa mère pour des aliments solides, et serait ainsi prêt à quitter le nid dès ses 2 mois, lors du sevrage dit « total » du lait maternel (sauf que dans la nature, une mère va rejeter son petit lors de ses prochaines chaleurs, ce qui correspond à environ 4 mois pour le chaton !).

A vrai dire, à ses 2 mois, un chaton n’est pas prêt à quitter son nid !

En effet, à ses 8 semaines, il a encore un tas de choses à apprendre, comme par exemple imiter sa mère pour les actes du quotidien : la toilette, l'alimentation, utiliser la caisse, etc.

Mais au-delà de l’aspect alimentaire et imitatif, il reste encore toute la phase de sociabilisation/familiarisation qui dure encore 1 mois !


Pour éviter les confusions, on peut utiliser le terme de socialisation quand il s’agit pour un individu d’assimiler son appartenance à l’espèce, et le terme de familiarisation quand il s’agit pour lui de s’habituer à une autre espèce, un lieu, un objet, une situation…


Durant cette période, il apprendra à cohabiter de façon harmonieuse avec sa fratrie, à se familiariser avec les autres animaux s’il en a l’occasion (chiens, NACS, etc.) et surtout avec les humains qui l'entourent ! Ce seront les "espèces amies".


C’est également une phase très importante durant laquelle il intègre les codes sociaux de sa propre espèce et les limites à ne pas dépasser (comme griffer, attaquer ou mordre trop fort et il apprend cela par le jeu !). La mère peut ainsi réprimander ses chatons s'ils sont trop brusques, s’ils en viennent à trop harceler la fratrie, s’ils dépassent les « limites », mais ces réprimandes sont tout à fait normales et contrôlées de la part de la mère ! Ces réprimandes faisant partie de la communication féline et ayant un but très précis, c’est exactement pour cette raison que reproduire ces gestes en tant qu’humain est totalement absurde (comme prendre par la peau du coup par exemple, donner une « tappe » : du point de vue du chaton ou du chat plus âgé, cela sera pris comme une agression ! Je vous invite à lire mon article dur la punition à ce sujet « Dois-je punir mon chat ? »).


Lors de cet apprentissage, qui dure entre son 2ème et 3ème mois, le chaton va donc également apprendre à gérer ses limites, ses frustrations, se émotions de façon générale ! Il va apprendre à s’équilibrer et c’est un cadeau qu’on lui offre pour le reste de sa vie ! Oui, car une petite boule de poil n’ayant pas eu la chance de faire ces apprentissages en sera probablement impacté durant toute sa vie future, en adoptant des comportements qui pour lui seront tout à fait légitimes, mais malheureusement « gênants » pour l’humain : conduites agressives, hyperactivité, hyperattachement, éliminations hors bac, etc.


Pour une bonne familiarisation à l'humain, il faudra que le chaton ait des contacts agréables (caresses, jeux) et fréquents (mais pas excessifs, et bien menés) avec des hommes, des femmes, des nourrissons, des enfants, des adolescents, des personnes d’origines ethniques différentes... Autrement dit, la présentation d’un seul humain ne suffit pas pour que le chaton reconnaisse l’ensemble des humains comme « amis ». Il en est de même pour les autres espèces qui seront amenées à vivre avec lui.


Et enfin, évitez de choisir un chaton qui a toujours vécu à l'extérieur, si ce celui-ci est amené à vivre en appartement. Même si on peut considérer que la familiarisation est possible à tout âge sous certains aspects, certains acquis et adaptations seront seront plus difficiles à réaliser pour ce chat en devenir. Il faudrait idéalement offrir au chaton le même type d’expériences que celles qu’il rencontrera dans son futur milieu de vie, car en effet, un chat issu d’un milieu enrichi (sorties, familiarisation à de nombreuses êtres, situations ou stimuli…) risque le désœuvrement et la frustration dans un milieu pauvre en stimulations. Et à l’inverse, le chat issu d’un milieu hypo-stimulant se trouvera vite dépassé dans un milieu hyper-stimulant (enfants sollicitants, autre animaux…).


Dès lors, privilégiez la patience (quelques semaines supplémentaires n'est pas du temps perdu!) et faites des choix judicieux ! Vous adopterez ainsi un chaton équilibré et bien dans ses patounes !


Comments


bottom of page