top of page
  • Cattitudes

Le chat dépendant

Je me suis rendu compte dans ma pratique que derrière quelques problèmes de cohabitation chat-humain ou chat-chat(s), se cachait parfois un petit souci de dépendance entre le chat et son humain, ce qui peut induire un grand stress , un mal-être général pour le chat, mais également pour l'humain...


La dépendance c'est quoi ?

Mon chat est-il dépendant de moi?
Dépendance du chat

Si l’attachement est un comportement biologiquement normal, ce comportement d’attachement est flexible et la majorité des chats utilisent l’humain comme source de confort. Ainsi, vous partagez des moments agréables avec votre boule de poils, surtout quand lui le décide! Il vient se lover contre vous, vous échangez des câlins, vous partagez un moment de jeu, et au-delà de ça, votre chat n'a aucun souci à vivre sa vie de chat en toute indépendance!


Cependant, si votre chat réclame sans cesse votre attention, qu'il est incapable de se sentir bien dans ses pattes en votre absence, c'est qu'il a perdu (ou n'a jamais appris) l'autonomie...

Ayant perdu confiance en sa capacité d'indépendance (ou pas appris), il a besoin que son humain soit tout le temps sous ses yeux. Il le suit à la trace, est en grande demande d'attention, vit mal ses absences et tolère mal les nouvelles venues (invités, bébé, nouveau compagnon de vie).

Dans ce genre de situation, il peut avoir des comportements indésirables (agressivité envers les "étrangers" ou nouveaux venus ; éliminations hors litière ; obsession pour la nourriture ou au contraire anorexie ; miaulements intempestifs ; léchage excessif, etc.). Et ces comportements, je vous assure, ne sont pas fait "exprès pour se venger", mais sont bien l'expression d'un mal-être. La relation fusionnelle, l' attachement trop fort à son humain, l'empêche d'être un animal épanoui.


Dès lors, il est important d'agir au plus vite pour retrouver une relation équilibrée et harmonieuse pour tout le monde !


Un exemple de dépendance chat-humain


Voici un exemple bien réel de ce que l'on peut rencontrer face à un chat qui n'a pas encore appris (ou oublié) d'être autonome, indépendant (ce qui est pourtant sa nature intrinsèque).


"Bonjour, mon chat, 2 ans me réveille tous les matins très tôt en me léchant le visage avec insistance, j’essaie de prendre sur moi et de l’ignorer mais sa langue râpeuse n’est pas supportable très longtemps, je me tourne mais il m’attrape le crâne avec ses griffes…je suis obligée de me lever. Je l’ignore et je fais comme si je voulais juste aller boire, il me suit tout content et se met à manger dans ses gamelles… une fois qu’il a fini de manger, il va se recoucher tranquillement. Que faire pour qu’il aille manger tout seul sans vous réveiller pour que vous l’accompagniez ? Il a des croquettes à volonté dans 2 gamelles ludiques. J’ai déjà essayé de le descendre de mon lit, mais il remonte sans arrêt, et difficile de l’ignorer vu qu’il sort les griffes pour que je me lève (et ça marche ! )"

Est-ce que quand vous êtes éveillée (en journée donc), vous répondez à toutes ses sollicitations, demandes d'attention, de jeu, etc.?


"Hélas oui, enfin j’essaie de l’ignorer par moment, mais c’est un "grand comédien" (p.s.: attribution humaines qui ne fait pas partie du répertoire comportemental du chat...) qui, par exemple, dès que je me prépare dans ma salle de bain, vient s’asseoir et fait les meilleures vocalises du chat malheureux, je me baisse donc et il monte sur mon épaule, parce que ça me fend le cœur de l’entendre, mais je sais que vu qu’il se dit que dès qu’il miaule je réagis, ben il continue."


Il me semble qu'il y a pas mal de symbiose entre vous et ce chat! Mais vous avez déjà très bien compris le système qui vous unit : il miaule (à peine?) et vous réagissez presque de suite. Comment faire mieux pour qu'un chat apprenne que dès qu'il se manifeste la moindre, il aura une réponse de votre part?!

Comme vous l'avez déjà très bien compris (mais c'est très dur à appliquer! ), tant que vous répondrez à toutes ses sollicitations, ça va juste lui apprendre qu'il a raison de continuer de vous solliciter, JOUR et NUIT tant qu'on y est! Il ne fait pas de comédie, il apprend! Eh oui! ;-)

Là est le petit souci : c'est qu'a priori, il a besoin de votre présence pour faire quoi que ce soit (j'exagère un peu!). Je vois ici une petite problématique de dépendance envers vous, et comme chez les humains, toute dépendance n'est pas très saine... tant pour le chat, que pour vous! Vous en souffrez tous les deux au final...

Donc, essayez vraiment d'ignorer un maximum ses sollicitations en JOURNEE déjà! Quand vous allez à la salle de bain le matin, fermez la porte. Il faut qu'il comprenne qu'il peut exister sans vous, il faut qu'il puisse reprendre confiance en son indépendance... Pendant quelques temps, ne le sollicitez pas trop non plus pour le jeu ou les caresses. Offrez-lui 2 (pas plus) moments par jour de 15 minutes max., de façon ritualisée ! Il sera certainement un peu décontenancé de vos non-réponses au début et il est bien possible que ses comportements de sollicitation augmentent à ce moment-là. C'est ce qu'on appelle le Pic de communication = tout ce qui avait fonctionné jusque-là ne fonctionne plus, alors "j'agis de façon encore plus prononcée, puisque c'est le schéma que j'ai appris pour recevoir de l'attention"... Passé le Pic de communication, il se rendra compte que même avec l'intensité, la durée et la fréquence élevée de ses sollicitations ça ne fonctionne pas, il va alors se rabattre sur des activités plus solitaires, s'intéresser à sa gamelle de façon plus autonome, à ses jouets, etc., être plus indépendant en somme!

On compte environ 1 mois avant que les choses ne se régulent : d'abord déstabilisation (de vous et du chat!) ; puis régulation (de vous ) et pic de communication du chat ; puis, comme il y a un changement de schéma (le chat n'est pas bête, il intègre!), pour finir, il apprend petit à petit à être autonome, sans le BESOIN de votre présence.

Au final, vous serez les 2 gagnants! Lui, car il aura appris à être autonome (en tout cas un peu plus) et vous, parce qu'il ne sera plus collé à vous, à votre visage, votre cuir chevelu et ne dépendra plus de vos horaires non plus pour vivre sa vie de chat !

Evidemment, en contrepartie, il faut lui offrir un environnement enrichissant !

Voilà! Je ne fais que dire ce que vous saviez déjà en fait... Il suffit de passer le pas maintenant! ;-)


"Merci beaucoup et oui j’en ai conscience, il ne me reste plus qu’à l’appliquer, je ferai un petit update de l’avancée."


Conclusion


Ce genre de situation survient souvent dès l'adoption du chaton : beaucoup de personnes répondent à toutes leurs sollicitations (il est tellement mignon!), et le sollicitent également beaucoup. Cela peut être le début d'un engrenage qui fera entrer le chat dans la spirale de la dépendance.

Cependant, ce système de dépendance peut s'installer à tout âge, en rapport avec le type de relationnel que l'on va proposer au chat, mais aussi si le chat a un vécu favorisant le basculement rapide vers la dépendance (sevrage précoce, faible capacité d'adaptation, n'a pas appris à rester seul, manque de stimulation, mauvaise gestion émotionnelle, etc.)


Devenu pot-de-colle, ses sollicitations deviennent pénibles. Le chat, de son côté, vit aussi mal la situation : il se sent en détresse...

Dans les cas de très forte dépendance, il est possible que le chat manifeste son mal-être par des comportements "gênants", comme nous l'avons vu plus haut.


C'est pourquoi il est important de rétablir un relationnel normal avec son chat, afin qu'il apprenne (ou réapprenne) à être autonome, serein, équilibré et libéré de son mal-être. En ce sens, afin que les moments de partage soient réguliers et agréables, mais qu'il puisse aussi vivre sa vie de chat sans avoir besoin de faire sans cesse appel à ses humains, un protocole de détachement et de nouvelles modalités de contact avec les humains du foyer sont à appliquer. Des modifications de l'environnement, des enrichissements de ses activités et les seront également à mettre en place.


Si vous avez l'impression de vivre ce genre de situation, ou que l'un de vos amis ou membre de votre famille (ou leur chat) en souffre, n'hésitez pas à me contacter!







Comments


bottom of page